Critique – Ma chèvre s’est mangé les pattes

Quel est donc ce très jolie bouquin que nos amis des Forges de Vulcain viennent de partager avec nous, pauvre peuple inculte ? Ma chèvre s’est mangé les pattes est un recueil de nouvelles fantastiques (pour la plupart) écrit par Alex Burrett.

4ème de couverture

Quel lien peut-il bien exister entre une chèvre qui, faute de pattes, est obligée de barboter dans un étang arrimée à un radeau, une femme dont le dernier petit ami était l’ange de la Mort en personne, un abattoir à humains, un guerrier médiéval qui ne sait qui choisir entre sa femme et son chien, un homme indestructible mais qui l’ignore, un couple d’amants littéralement collés l’un à l’autre et qui deviennent des gourous du sexe, et bien d’autres encore ?
L’imagination fantasque d’Alex Burrett !

Avant de parler du livre en lui-même et de son contenu, je souhaitais féliciter Aux Forges de Vulcain pour avoir revu la ligne graphique de leur collection. La couverture est superbe, et le plumage vaut enfin le ramage !

Voilà c’est dit ! Maintenant parlons peu mais parlons bien : qu’avons nous ici ? Nous avons un recueil de 31 nouvelles diverses et variées. Pas de grand fil conducteur ou de thème phare, si ce n’est la mise en surbrillance de la surprenante nature humaine, avec ses qualités et ses défauts.

Toutes les nouvelles ne sont pas fantastiques (le thème pas le qualificatif ^^) mais ce n’est pas un mal et permet de diversifier nos lectures. L’auteur manie avec brio l’art de la nouvelle et le dernier paragraphe de chacune apporte toujours son petit piquant, sa petite touche parfaite, pour relever le goût de l’ensemble. Chaque histoire représente une facette des milliers de visage de l’âme humaine (bon ou mauvais). Mais point ici de grosses lourdeurs philosophiques, juste des situations cocasses, colorées, voire survitaminées. Bon, il existe une ou deux exceptions, je l’avoue… Comme la nouvelle de la pierre décrite dans tous les sens… Bla bla bla… Je comprend l’importance de cette pierre dans l’histoire, mais voilà quoi ^o^. Comme je le disais c’est l’exception et il y en a vraiment pour tous les imaginaires : Paradis, enfer, tueur en série, amitié, amour, sexe, supers pouvoirs, solitude, … Tout le monde devrait y trouver son compte.

Je ne vais pas vous casser l’effet découverte en vous disant que j’ai particulièrement apprécié ce livre… Enfin sauf une nouvelle et là vous allez me prendre pour un lecteur somme toute bizarre car c’est la toute première nouvelle que j’ai trouvé… Disons le : inutile. Et cette nouvelle est tout simplement celle qui donne son titre au livre : Ma chèvre s’est mangé les pattes.

Ma note :
7
/ 10

Moralité : achetez le ! Lisez la première nouvelle sans vous arrêtez, voire en fermant les yeux. Ensuite, le reste, c’est que du bonheur. Et comme d’habitude pour les commentaires et/ou une discussion à chaud c’est juste en dessous 🙂

Leave a Comment

CommentLuv badge